Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

 

La société canadienne de pédiatrie se pose de bonnes questions :

 

et trouve des données pertinentes et surprenantes :


un exemple sur lequel je reviendrai le cododo qui diminue la mort subite du nourrisson !


et celui ci : comment vacciner l'enfant en douceur ? L'enjeu c'est que nous ayons des enfants qui lorsqu'ils viennent en consultation dans les suites des vaccins ne soient plus terrorisés : difficile pour eux, pour ses parents et pour nous....

 

 

Pour le nourrisson :

grade A qu'il tète le sein l'idéal, à défaut de l'eau sucrée dans un biberon


Dès 2 ans :

grade B demander à l'enfant et ses parents de respirer profondément pour détourner leur attention : le vécu est amélioré


Pour l'enfant de plus de 4 ans :

grade B proposer à l'enfant de frictionner ou frapper légèrement la peau avant l'injection

 

procédures d'injection :

grade A : si plusieurs formes sont disponibles à efficacité équivalente choisir la moins agressive : à ma connaissance nous n'avons pas le choix en France...

grabe B : pour les vaccins à injecter en IM : injecter rapidement sans aspiration préallable

grade B : si plusieurs vaccins sont à injecter commencer par les moins douloureux (les plus douloureux sont le prévenar)

grade D : à ne pas faire : coucher l'enfant sur le dos : mais bien proposer aux parents de tenir leur enfant sur leurs genoux pour un calin

 

grade D : à ne pas dire "ca ne va pas te faire mal !"

 

Ce qui n'a pas été évalué dans cette étude : les antalgiques locaux et généraux quelle utilité ? Pour plusieurs injections : le même jour avec des sites différents ou sur plusieurs séances ? La voie sous cutanée versus l'IM ? Quel intérêt de refroidir le site d'injection : effet antalgique ?

 

Ceci dit c'est un bon début ! Merci à eux

 

Article : Reducing the pain of childhood vaccination : an evidence based clinical practice guideline.CMAJ. 2010;182:E843-E855

Lu pour vous dans la revue Médecine :

de la médecine factuelle à nos pratiques 2011 VOL 7 NUM 3

Commenter cet article