Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

 
 
MÉDICAMENTS DU PASSÉ

 

bayers.jpg
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bayer's Heroin
Une bouteille d'héroïne Bayer's. Entre 1890 et 1910 l'héroïne était vendue comme substitut de la morphine ne créant pas de dépendance.  

 

 

 
 

 

 

 

 

coca

 

 

 

 

 

 

 

Coca Wine
Le vin de Coca Metcalf était une des multiples variétés de vins sur le marché contenant de la cocaïne.
Tout le monde disait que ça vous rendait de bonne humeur et qu'on l'utilisait également comme traitement médical.  


 
mariani.jpgMariani wine
Le vin Mariani (1875) fut le vin de Coca le plus populaire de l'époque.
Le pape Léon XIII en avait toujours une bouteille sur lui.
Il décerna une médaille d'or du Vatican à Angelo Mariani (le producteur).


Maltine
Produit par Maltine Manufacturing Company de New york.
On suggérait de prendre un plein verre avec ou après chaque repas.
Les enfants doivent prendre un demi-verre.
 



 

 

 

 

 

presse-papier.jpgUn presse-papier faisant la promotion de C.F. Boehringer & Soehne (Manheim, Allemagne).
Ils étaient fiers d'être les plus gros producteurs au monde de produits contenant de la quinine et de la cocaïne.

 


 
opium.jpgOpium pour l''asthme
 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tablettes de cocaïne (1900)
Tous les acteurs, les chanteurs, les professeurs et les prêcheurs devaient en avoir pour une performance maximale. Sensationnel pour "adoucir" la voix.tablettes.jpg
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Cocaïne pour maux de dents
Très populaire auprès des enfants en 1885.dents.jpg
Non seulement soulageaient-t-elles la douleur, elles rendaient les enfants de bonne humeur!
 
 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Opium pour nouveau-né
C'est certain qu'ils dormaient bien (non seulement l'opium, mais 46% d'alcool!)nouveau-ne.jpg

 

 

 

 

 

 

Juste pour faire réfléchir à l'idée de mode dans nos pratiques :


A chaque époque, sa mode....


Mais je doute que la nôtre soit exempte de choses aussi cocasses !


Commenter cet article