Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

Voici le CCP de MG France suite à l'intervention de la ministre de la santé : la question des moyens est encore en suspens... Encore un nouvel effet d'annonces non suivies ou un espoir bien réél ???

 

La ministre de la Santé a présenté aujourd'hui à Scorbé-Clairvaux dans la Vienne, 12 mesures pour un « Pacte Territoire-Santé ». 

 

MG France y voit une incitation très claire à une réforme en profondeur de l'organisation des soins ambulatoires. Le syndicat des généralistes considère que ce déplacement constitue la première étape de la mobilisation générale pour les soins de premier recours. Le point de départ de l'accès aux soins, c'est le médecin généraliste.

La présence ce matin, autour de la ministre de la Santé, des élus, des professionnels de santé, des autorités de santé et des collectivités territoriales, préfigure la future structure d'animation des projets de santé de territoire, chargée du diagnostic de l'offre de soins, de l’accompagnement et du soutien aux équipes de professionnels de santé.

L'accès aux soins sur les territoires suppose une meilleure organisation géographique des médecins, un exercice coordonné avec les autres professionnels de santé (PS) et enfin des moyens suffisants pour les structures de soins (maisons et pôles de santé) que les jeunes générations plébiscitent. Ceci n'implique ni la disparition de l'exercice classique en cabinet, ni l'envoi de jeunes généralistes isolés en zones désertiques mais une évolution progressive vers des formes plus modernes d'exercice.

Les mesures annoncées par la ministre de la Santé renvoient de manière explicite à la mobilisation du terrain et aux initiatives soutenues de longue date par MG France : depuis la formation initiale, avec la filière universitaire, en passant par l’organisation de la permanence des soins avec les maisons médicales de garde, l’organisation du travail en équipe avec les maisons de santé pluridisciplinaires, jusqu’à la mobilisation des enseignants de médecine générale. "Une équipe, un projet, un territoire" : MG France est prêt à accompagner les professionnels sur le terrain.

 

Cependant, il manque aux annonces faites par la ministre de la Santé des précisions sur l’ampleur des moyens financiers qui accompagneront son « Pacte ». Certains figurent dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013. MG France attend à cet égard l’ouverture des négociations sur la rémunération de la coordination entre professionnels de santé. Rémunérer la coordination est en effet le véritable levier de l'organisation des soins de premier recours.

Commenter cet article