Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale


 

Hier, lors de mes visites, j'ai entendu à la radio le discours de Barack Obama sur la victoire récente concernant l'assurance maladie : "nul américain ne doit être en difficulté financière en cas de maladie ou d'accident".

Et je me suis souvenue de ma consternation concernant la réforme récente de la CARMF : aux Etats Unis, ils progressent. Et nous en france, nous régressons.


 

Je suis jeune médecin généraliste, remplaçante régulière sur un territoire dont la démographie est en dessous de celle de sa région. Je participe à la permanence des soins avec un nombre égal ou supérieur aux médecins installés. J'anime un groupe de pairs de MG. Présidente de 2 associations professionnelles ayant des objectifs de solidarité avec la population et avec l'ensemble des MG.

 

J'ai un temps bénévole conséquent dans un objectif de solidarité. Mes revenus sont inférieurs à 36620 euros. Alors constater que la CARMF a modifié mes indemnités en cas d'invalidité nourrit ma colère. Où est la solidarité entre confrère ? 1/3 de mes revenus sont reversés à la CARMF. Puisqu'en pourcentage, je suis dans les tranches les plus imposées. Autre injustice.
 

Ne vous étonnez pas de la fuite des jeunes médecins généralistes du système libéral. C''est un système non solidaire qui vient de nous le rappeler récemment. D'autre part nos prévoyances excluent les pathologies des médecins généralistes plus anciens et ceci avant toute déclaration de santé. Je remplace régulièrement des médecins qui reprennent trop vite dans les suites d'un arrêt maladie en raison de souci de santé majeur. C'est consternant.


Je participe activement par un temps de soins et un temps bénévole à la profession et j'ai le droit à une protection sociale décente. Surtout à une époque où la prévoyance privée est dégradée.

 

"les raisins de ma colère"

Commenter cet article