Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

2013 doit être l'année des soins primaires

1958 : Réforme Debré avec création des CHU et des filières hospitalo-universitaires de spécialités. La France organise les soins hospitaliers.

 

1991 : Premières nominations d'enseignants associés de médecine générale

 

2004 : Reconnaissance officielle du Diplôme d'Etudes Spécialisées (DES) en médecine générale, après la création en 2002 de la filière universitaire par l'internat pour tous

 

2011 : Après plusieurs mois de long combat des médecins généralistes, la CNAM est contrainte à reconnaître la spécialité de médecine générale

 

2013 : Stratégie nationale de santé.  Objectif : rééquilibrer un système de santé qui penche trop vers les soins hospitaliers. La France doit organiser les soins primaires !

 

Cette stratégie proposera-t'elle d'investir sur les soins primaires organisés en équipe ? Déjà une réalité pour quelques uns d’entre nous, c’est la demande des jeunes généralistes. Sa généralisation demandera une volonté politique forte et des moyens.

 

D'un rapport à l'autre
Si le contenu du rapport du Comité des Sages, présidé par Alain Cordier, sur la Stratégie nationale de santé nous convient, il faudra encore que le gouvernement mette en œuvre ses préconisations. Un rapport de forces sera probablement indispensable pour le conduire dans cette direction.

Dès sa création, MG France a su imposer un rapport de forces avec l’Assurance-Maladie.  Du C à 100 Francs de 1991 à la reconnaissance de notre spécialité en janvier 2011 par l’accès au CS, les victoires de MG France n'ont été dues qu’à la pression de nos militants.

 

Se battre et proposer
MG France a imposé l’introduction des forfaits, médecin référent en 1997 puis médecin traitant en 2012, forfait que vous commencerez à toucher en août 2013.
Améliorer les revenus de notre profession est nécessaire pour nous permettre d'investir, nous organiser et améliorer le service rendu à la population et à chacun de nos patients. Et n'oublions jamais que l’accès aux soins est une composante essentielle de notre métier, et par conséquent de notre action syndicale.

 

Rendez-vous en septembre
Nous contribuerons à l'organisation en France des soins primaires qui se développent partout dans le monde. Nous sommes déterminés et attendons l’aide des pouvoirs publics. Sinon, ce sera de nouveau la bagarre.

Premier rendez vous cet été lors de la publication du rapport Cordier.
Deuxième rendez-vous le 19 septembre : MG France prendra ses responsabilités lors d’un comité directeur de rentrée élargi aux autres organisations de la médecine générale, notamment celles des jeunes médecins généralistes.

 

Claude Leicher

Commenter cet article