Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

l'inrtoduction de ce colloque sur les soins de premier recours en zone Urbaine sensible était une réjouissance !

la suite arrive dans le WE !

 

Introduction Didier Ménard (médecin généraliste) : président FEMASIF MG de Seine Saint Denis


De 40 participants en 2011 à plus de 100 participants ce jour, le mouvement est en marche !


Nous sommes dans une transition :

transformation des pratiques des professionnels de premiers recours avec :
=>une complexification des soins,
=>une complexité sociale,
=>une complexité psychologique


Dans ce mouvement, l'échange est essentiel : une conquête du collectif face à l'exercice isolé.


Travail avec les institutions dans la confiance et l'échange.


Travail avec les habitants des quartiers.


Notre action est un précurseur de ce qui sera les soins de demain.


Elue de la ville de Lille :


le plaisir de faire de la santé autrement ensemble à travers les MSP et les pôles de santé. Malgré notre
reconnaissance sur le système de santé, il y a un problème sur l'accès aux soins des précaires. On vit une
révolution : je partage vos valeurs. On ne créé pas une MSP sans valeur : et je les partage. On a le plaisir que
cela se fasse avec nous élus. Cette révolution on peut la réaliser ensemble avec professionnels de santé. Nous
avons 2 MSP sur Lille et nous avons lancé les pôles de recours santé pour permettre aux gens de se
rencontrer : association, patient, professionnels de santé. On peut pas faire de santé publique sans médecin de
premier recours. Merci à vous.


ACSé :


la politique de la ville va changer dans les prochains mois. La santé est devenue une priorité de la politique de la ville en 2000 et restera dans les années à venir : les financements ne sont pas diminués.


L'observatoire national des ZUS :
-santé déclarée moins bonne à catégorie socioprofessionnelle équivalente, accentuée pour les jeunes, les
femmes et les pers. Âgées
-plus de CMUc
-renoncement aux soins plus fréquents, offre de soins moins accessible.


Politique de la ville : les actions de santé : 25 millions d'euros : maintenus


-ASV : signature des contrats locaux de santé.
-politique éducative avec un volet santé
-les adultes relais
-les actions dans les CUCS
189 projets déposés : 47 projets retenus en 2011, 23 projets en 2012 retenus.
Majoritairement des projets en IDF et en Nord Pas de Calais.


Les facilitateurs de la FEMASIF ont été aidés par l'ACSé. Nous sommes présents et nous resterons présents.


ARS du Pas de Calais


A partir de vos constats, quelles actions pour prendre en compte les ISS, l'accès aux soins... l'ARS soutient
cette rencontre. Dans le cadre du SROS, soutien aux projets sur les territoires urbains en lien avec les
partenaires. Nous attachons beaucoup d'importance aux acteurs de terrain pour permettre une PEC globale, sans rupture de soins pour le patient. Sur le territoire, avec les mines, historiquement des CDS. Mais les nouveaux projets sont des MSP : actuellement 3 MSP en exercice et 3 projets en cours. L'ARS souhaite accompagner et aider les professionnels à se regrouper par du temps de personnels. Pb actuel des moyens.
Ces projets émanent des professionnels de santé et ne viennent pas "d'en haut". Ils sont liés aux réalités du terrain.

Commenter cet article