Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

C'était le 16 février 2012 à Paris à l'initiative de MG France :

 

Difficultés croissantes d'accès aux soins, aggravation des inégalités sociales de santé, utilisation inadéquate de ressources financières limitées : le système de soins français, malgré d'indéniables réussites, montre chaque jour ses limites. Le diagnostic partagé par les acteurs a clairement montré la nécessité de changements structurels, rénovant en profondeur l'organisation de notre système sanitaire.
Les déficits et les dettes accumulés fragilisent et mettent en péril une Assurance-Maladie historiquement et jusqu'à aujourd'hui encore solidaire.

Or les questions qui se posent en France sont des questions connues pour lesquelles des solutions ont été mises en œuvre en Europe et ailleurs.

Comment expliquer le retard de la France à réformer son système de soins ? Quels sont les freins et les moteurs du changement ? Quels leviers peuvent être proposés rapidement et facilement pour favoriser une nécessaire évolution ?

Les propositions de MG France sont basées sur un investissement significatif dans une offre de soins de premier recours effectivement accessible, mieux organisée, et plus lisible. Elles sont en cohérence avec la Loi qui institue le médecin traitant et qui définit les missions du médecin généraliste de premier recours. MG France propose d'articuler de manière synergique les niveaux de soins, de redéfinir l'offre de soins de proximité et de l'adapter aux besoins de santé de la population des territoires.

Le système de santé en France est-il réformable ou déjà en cours de réforme ? L'investissement sur les soins de premier recours est nécessaire : à quel moment et sous quelles formes les candidats proposent-ils de passer à l'acte ?

Le colloque organisé par MG France le 16 février 2012 a l'ambition d'apporter des réponses à ces questions d'une brûlante actualité.


Claude LEICHER
Président de MG France

 

et bien le compte rendu est en ligne : MERCI ! par là

 

et de la rubrique ils ont dit (les politiques présents) que nous étions essentiels :

mais cessons les paroles : des ACTES SVP : il y a urgence !

 

 


Commenter cet article