Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

du conseil national de l'ordre des médecins : il retrouve que

 

-concernant les jeunes diplômés toute discipline confondue : hélas.... ce qui ne permet pas d'affiner les résulats.....

 

70% sont salariés

20% effectuent des remplacements

10% s'installent en libéral

 

soit 5392 inscrits

 

-ils sont 4310 médecins à partir en retraite dont

 

78.5% libéraux

11% exerçaient en campagne à priori la MG

 

-il y a 7326 retraités actifs

 

-et ceux qui dévissent leurs plaques de médecin avant l'âge de la retraite : 903 médecins

 

majoritairement des hommes : 70% de MG

 

les raisons sont d'ordre professionnel : elles concernent les conditions de travail....

 

-sur les 1211 installations : 72.7% sont celles de MG dont un tiers en rural !!!!

 

pour en lire davantage c'est par là

 

Pour approfondir une étude DREES sur les raisons des cessations d'activités libérales chez les MGc'est par là 

 

A retenir que les conditions d'exercice sont bien évidemment une des raisons....

ce qui est intéressant dans cette étude, c'est également l'analyse des facteurs d'épanouissement professionnel des médecins : et "qui dit médecine heureux, dit soins bienheureux"..... et il ressort que savoir "dire non pour se protéger et poser ces limites est essentiel" ! Je vous invite à le lire : c'est très intéressant.

 

cet article évoque la contrainte que compte-tenu du mode de rémunération actuelle : le paiement à l'acte, la médecine lente amène à plus d'épuisement professionnel par un décallage entre ses convictions : réaliser une médecine de qualité et la réalité des charges sociales qui réduisent les revenus dégagés. Les charges sont en partie en lien avec l'activité; mais d'autres sont indépendantes...

 

cet article propose des solutions dont celle qui me tient à coeur : permettre un salariat au médecin face aux coups durs de la vie.... créer de nouveaux modes d'exercices à l'exemple du collaborateur libéral.... valoriser le médecin généraliste en réfléchissant sur les discours et les regards portés sur la MG : un exemple en 2003, lors de la canicule, les morts c'était de notre faute.....

 

Commenter cet article