Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

A quand une généralisation de cette initiative locale ??? avec les périodes difficiles, ce serait vital pour les jeunes !

 

 

 

En 2011, 34% des étudiants ont déclaré renoncer à des soins médicaux pour des raisons financières alors que plus de la moitié d’entre eux jugent leur état de santé moyen ou mauvais. Or, pour l’UPEC, la santé est une des conditions nécessaires à la réussite universitaire.

Pour aider ses étudiants à préserver leur santé, l’UPEC s’est associée au Collège des Médecins Généralistes Enseignants de la Faculté de médecine de Créteil, au Conseil de l’Ordre des médecins du Val-de-Marne, aux services d’accueil médical initial (SAMI) et aux mutuelles étudiantes pour leur offrir un dispositif unique en France : RÉSUS, le réseau universitaire de santé de l’UPEC.

L’objectif de RÉSUS est d’assurer aux étudiants un accès aux soins, une orientation dans le parcours de santé et un suivi éventuel. En mettant en relation les structures de santé existantes, RÉSUS offre aux étudiants:
- un accès aux soins facilité par un médecin généraliste de proximité : les étudiants ont accès aux coordonnées d’un réseau de médecins généralistes
- une consultation sans dépassement d’honoraires : les médecins du réseau s’engagent à appliquer un tarif conventionné en secteur 1 (23€), le tiers payant et une dispense d’avance de frais soit une consultation à un tarif de 6,90€ maximum au lieu de 23€.
- une permanence de soins après 20 h et le week-end, jusqu’à minuit grâce aux 12 SAMI (Service d’accueil médical initial) du Val de Marne.

Pour en bénéficier, dès le 28 novembre, les étudiants de l’UPEC devront se rendre dans l’une des antennes du SUMPPS (Service universitaire de médecine préventive et de promotion de la santé) qui en fonction de leur domicile ou de leur lieu d’études, leur remettra une liste de médecins généralistes engagés dans ce réseau.

RÉSUS compte d’ores-et-déjà plusieurs dizaines de médecins généralistes répartis à Paris (75), dans le Val-de-Marne (94), la Seine-et-Marne (77), la Seine-Saint-Denis (93) et l’Essonne (91). L’Université espère pouvoir étendre le nombre de médecins engagés dans ce réseau et envisage déjà de l’étendre aux spécialistes.

Commenter cet article