Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

Santé publique

Déserts médicaux : la Manche favorise l'emploi des conjoints

 
Pour lutter contre la désertification médicale, la Manche a décidé de s'adapter aux nouvelles attentes des médecins. Notamment en favorisant l’accès à l’emploi des conjoint(e)s.
 

La Manche compte 1 131 médecins en activité régulière (généralistes et spécialistes), soit une densité de 237 médecins pour 100 000 habitants. Ce taux est bien inférieur à la moyenne nationale de 281. Le territoire qui fait partie de la région Normandie est donc considéré comme un désert médical. Et les prévisions pour ces habitants ne sont guère rassurantes, puisque les tendances prévoient une baisse du nombre de médecins jusqu’à 2020.

En 2015, la moyenne d’âge des médecins était en effet de 53 ans (27 % de plus de 60 ans). Le Conseil de l’Ordre des Médecins de la Manche estime ainsi que 60 généralistes seraient susceptibles de partir en retraite prochainement, ce qui pose de réels soucis d’accès aux soins et de surcharge de travail des médecins restants.

L’enjeu pour la Manche est donc d’attirer rapidement des professionnels de santé afin de maintenir, et même développer le nombre de praticiens. Pour atteindre cet objectif, une nouvelle politique de démographie médicale a été annoncée.
 

Sept actions majeures 

Dans un dossier de presse publié ce jeudi, le conseil départemental informe en effet qu'il a choisi d’orienter ses actions vers trois catégories différentes de professionnels, « les plus pertinentes au regard des retombées attendues ». Il s'agit des étudiants en médecine et en odontologie, des jeunes médecins et chirurgiens-dentistes et des professionnels de santé d’autres régions en recherche d’un changement de vie.

Considérant les deux critères déterminants dans le choix d’un lieu d’installation que sont la qualité de vie et le réseau professionnel, la Manche a déployé une stratégie en sept actions. Le première est à destination des jeunes médecins ou dentistes assurant des remplacements et collaborations. Pendant leurs 3 premiers semestres, le département espère les attirer avec une prime forfaitaire de 4 200 € par semestre, « pour un équivalent mi-temps minimum de remplacements ou de collaborations auprès de confrères, dans des cabinets de groupes ou en zone sous-dotée », précise-t-il.

Puis pendant les 3 semestres suivants, si le professionnel s’engage dans une collaboration, dans les mêmes conditions que précédemment, la prime forfaitaire reste à hauteur de 4 200 € par semestre ; « par contre elle diminue à 2 100 € s’il continue à ne faire que des remplacements ». Une demi carotte qui reste séduisante... 
 

L’accès à l’emploi des conjoint(e)s 

Par ailleurs, « lorsque le conjoint ou la conjointe a décidé de suivre, il est indispensable qu’il ou elle trouve un emploi à sa mesure pour son propre épanouissement et la pérennité du projet familial et professionnel, explique Philippe Bas, président du conseil départemental de la Manche. Nous devons donc redoubler d’efforts sur cet appui qui est primordial et j’ai souhaité des mesures à-même d’être plus efficientes », poursuit-il. Concrètement, les nouvelles mesures prises sont l'appel à un ou plusieurs cabinets de recrutement spécialisés ; la mise en place d’une « bourse à l’emploi » pour les conjoints ; et des partenariats avec les structures locales seront instaurées.

Enfin, le département de la Manche propose un accompagnement personnalisé à l’installation d’un professionnel et de sa famille. À cet effet, une personne chargée de mission démographie médicale est l’interlocutrice des professionnels pour l’ensemble de leurs démarches et questionnements tel l’appui aux démarches d’installation : recherche de logement pour les professionnels qui viennent d’une autre région, contacts des écoles ou des activités pour les enfants…etc. L’objectif est de faciliter les démarches pour ces familles qui manquent de temps pour organiser leur changement de région.
 

Un e-recensement des opportunités

Pour attirer de nouveaux professionnels, le département de la Manche se tourne aussi vers le numérique. C’est l’objet d’une nouvelle page web dédiée, qui recense les cabinets libéraux disponibles et les offres d’emploi salariales vacantes (www.entreprendre.manche.fr, rubrique professionnels de santé). Début janvier 2017, on dénombrait déjà plus de 120 offres en ligne, réparties sur le département, pour des médecins généralistes, spécialistes, dentistes et paramédicaux. Un partenariat avec les sites spécialisés www.solutionsmedicales.fr et www.santerecrut.com, permet de relayer la diffusion de toutes ces annonces au niveau national.

Commenter cet article