Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par alternativesenmedecinegenerale

Petit risque, grand risque : faux débat !
vendredi 2 décembre 2016
 
 
 

MG France, premier syndicat représentant les médecins généralistes libéraux, se félicite de la place prise par la santé dans ce début de campagne présidentielle. Mais, en se focalisant sur la notion de "petit risque », le débat s’engage sur une voie sans issue, abandonnée depuis au moins 20 ans.

Le concept de petit risque est inopérant. Ainsi, par exemple, l'optique est-elle un petit risque ? Tomber faute de n'avoir pas vu et et se casser le col du fémur, est-ce un petit risque ?

Au-delà, c'est bien le maintien ou non des principes de solidarité financière, sur lesquels s’est construite en 1945 l’assurance maladie obligatoire, qui est une question essentielle.

Un consensus international s’établit pour constater que les deux impératifs de tout système de santé, égal accès aux soins et maitrise de la dépense de santé, ne sont réalisables que par le développement d’un étage de soins de santé primaire ambulatoire, organisés en France autour de la fonction du médecin généraliste traitant.
 
MG France souligne le retard de notre pays dans l’organisation de cet étage de soins et le sous investissement dont il est victime comparativement à d’autres pays développés. Les études internationales sont pourtant convergentes pour démontrer :

 - qu’en matière de santé publique, augmenter les ressources des soins primaires facilite l’accès aux soins, réduit les inégalités sociales de santé et diminue la mortalité*

 - qu’il est capital de développer l’étage des soins primaires en lui apportant des moyens par répondre aux besoins de santé de la population**
 
MG France questionnera les candidats à la présidentielle 2017 lors de son colloque à Paris, à la Maison de la Chimie, le jeudi 2 mars 2017.

D'ores et déjà, puisque la qualité d’un système de soins se mesure à la facilité financière d’accès aux soins de premier recours, sans reste à charge, MG France rappelle sa proposition formulée en 2015 d’exonération du ticket modérateur pour les actes en soins primaires***.

Le débat santé de la présidentielle est lancé, il intéresse à juste titre la population. Il doit être l’occasion d’un vrai débat démocratique permettant à chacun de choisir. MG France demande aux candidats de se prononcer sur ses propositions et leur donne rendez-vous le 2 mars.

 

 
* :  Leiyu Shi, James Macinko, Barbara Starfield and al. "Primary care, social inequalities, and all-cause, heart disease, and cancer mortality in US contries". Am J Public Health, 2005 ; 95 (4) : 674-680 American public health association.
 
** : Organisation Mondiale de la Santé.  Primary Health Care. Now More Than Ever. Geneva: WHO; 2008
 
 
Mots-clés : présidentielle, soins primaires, exonération du ticket modérateur
 

 

Contacts :

  • Dr Claude LEICHER

Commenter cet article